J’ai vu un monstre

Des meetings politiques, j’en ai vu. A Villepinte, dimanche, lors du premier meeting de campagne d’Eric Zemmour, j’ai vu un monstre.


Le mot doit être expliqué. En septembre 2019, lors de la Convention de la droite, appellation pompeuse d’une entreprise sans lendemain de Marion Maréchal, l’encore éditorialiste du Figaro avait livré à la tribune une prestation pitoyable. Epaules en berne, corps penché sur le pupitre, yeux rivés sur ses feuilles, ton monocorde, Eric Zemmour s’était débarrassé à grande vitesse d’un discours outrancier, mal construit, mal maîtrisé, malfaisant. 

Dans le Parc des expositions parisien, deux ans plus tard, tout est différent. L’orateur se tient droit. La voix est posée, la respiration maîtrisée. Les mots, dont on devine qu’ils ont été choisis à plusieurs mains, offrent de multiples occasions d’applaudissements. L’orateur a chaussé des lunettes. Il lit un prompteur. Ses yeux regardent le public, il sourit, s’approche du rire parfois. Il ne bouge pas sur la scène, il ne l’arpente pas et malgré tout l’occupe.


C’est le premier sens du mot. L’homme qui fait face à dix mille personnes enthousiastes maitrise la situation, les effets, le public. Il n’est pas, ou pas encore, un orateur comme la politique en produit. Mais il tient son rang. Les progrès réalisés en deux ans sont immenses, spectaculaires, liés, on l’imagine, à un travail important effectué avec des spécialistes de la parole et de la représentation. Eric Zemmour se défend d’être un professionnel de la politique. Il en a toutefois acquis les codes d’expression, et les ficelles. La réussite est incontestable. 


L’autre face du monstre se révèle à travers la démagogie et la violence du discours. Rarement sinon jamais un responsable public en France n’aura autant dénoncé ses contemporains. Eric Zemmour n’évoque pas tant le déclin de la France que les formes multiples de complots qui, selon lui, l’ont fabriqué. Les élites mondialisées, les journalistes mensongers, des individus ennemis de leur propre pays se seraient ligués durant ces quarante dernières années pour organiser la disparition de la Nation. Le tour d’esprit est paranoïaque, c’est certain, mais ça marche, c’est certain aussi. Convaincu jusqu’à la prétention d’être le seul à voir clair dans ce jeu trouble, il appelle le « peuple » de France non pas à le rejoindre, cela il semble s’en moquer, mais à le défendre lui qui voit tout et comprend tout, car le péril qu’il court est celui de sa vie. Pour lunaire qu’elle paraisse, cette phrase exprime sa pensée profonde:


« La meute est désormais lancée à mes trousses. Mes adversaires veulent ma mort politique, les journalistes ma mort sociale, les djihadistes ma mort tout court. »


L’orateur, dans ce moment, distille une émotion sous laquelle la foule frissonne. Tout tient à elle. A tout moment, comprend-elle, l’homme courageux peut s’éteindre, son verbe peut être empêché, la vérité peut être scellée au fond d’un puit dont elle ne sortira jamais. Consciente de sa responsabilité, elle conspue ceux qui doivent l’être. Elle accumule ainsi une part d’agressivité, de méchanceté, que l’orateur perçoit, et il en sourit, satisfait d’être compris, heureux d’être aimé. 


Ce discours est celui d’une guerre non pas civile mais politique. Il réclame de ne faire confiance à personne, sauf à une personne, de rejeter tout le monde, sauf une personne. Le reste, tout le reste, le racisme par exemple, ou les propositions, ou ce que vous voulez, à moins d’importance. C’est une allégeance qui est réclamée, une soumission de ceux qui écoutent qui est exigée. Il s’agit d’une injonction de croire. Rarement sinon jamais la politique en France, le verbe politique, l’action politique, n’ont été réduites à ce point à la seule personnalité d’un homme qui brandit sa solitude comme une arme, et s’en vante comme d’une croix. Même Jean-Marie Le Pen, dernier caudillo connu sous notre latitude, s’est arrêté avant cette posture qui possède, c’est une sensation, quelque chose de diabolique.


La violence des propos prononcés contre l’actuel président de la République trouvent leur source ici. L’homme est anéanti sous l’injure. Là encore, l’attaque semble inusuelle par rapport à la tradition politique de la Nation. On l’assimilerait à tort à un dérapage. Il s’agit au contraire d’une conséquence de la pensée, du regard, de la construction mentale.


Nous avons enfanté un monstre. Il ne s’arrêtera pas. Pourquoi le ferait-il? Ses mots produisent de l’admiration et de l’amour. Ils l’enferment dans la joie d’avoir raison, la preuve par les bravos, les acclamations, les cris, les encouragements. Eric Zemmour ne cherche ni allié, ri recrue, ni ralliement. Il est fort seul. Plus il sera seul, plus il sera fort. Sa vision du monde se partage, elle ne se discute pas.

Jusqu’où ira-t-il? Nul ne sait. Tout peut s’arrêter demain. Mais pour l’avoir vu, dimanche 5 décembre 2021 au parc des expositions de Villepinte, cette éventualité n’apparaît pas la plus probable.


PS: au même moment, Jean-Luc Mélenchon discourait à Paris devant 3000 personnes. De la petite bière.



Commentaires

  1. PS de PS :Au moment ( la veille ) où la candidate LR était élue avec......... À ce jour, le parti
    @lesRepublicains

    compte "139.918 " adhérents à jour de cotisations. La présidente de la région Île-de-France V.#Pecresse a remporté le second tour du congrès de #LR , avec 60,95 % des voix face à É.#Ciotti , qui en récolte 39,05 %.

    Voilà

    RépondreSupprimer
  2. Je suis inquiet de tout cela. J'aimerais pouvoir me lever et m'opposer contre de telles dérives, qui vont au delà de toute réalité, et qui n'apporteront rien de plus que du chao. Où va-t-on ?
    La droite se radicalise à l'image des années 30. Tout est bien différent de jadis, mais c'est tout autant assimilable. L'histoire se répète toujours tout en prenant des chemins différents. Quel sera la suite ? Toujours plus de déshumanisation des « autres » ceux qui ne sont pas comme nous (ou du moins censé ne pas l'être), et qu'on accuse de tous les mots...
    Que restera-t-il de l'humanité de ceux-ci dans quelques temps ? À ce rythme pas grand chose. Car personne ne s'élève de façon crédible contre tout cela. Quand des membres du gouvernement, de partis censés être républicain, justifient et usent chaque jour un peu plus des termes absurdes inventés contre les ennemis imaginaires dans leur bataille identitaire sans aucun sens (islamo-gauchiste et autre grand remplacement...), que peut-on espérer ?

    Je vais me répéter mais j'aimerais me lever et m'opposer à tout cela. Mais je ne suis personne. Et personne ne semble vouloir faire grand chose pour s'opposer. À chaque parole, à chaque mot de trop. Tous ceux qui le peuvent devrait taper du poing sur la table pour refuser. Rien ne se passe.
    Cette élection à venir aura probablement l'un des plus fort taux d'abstention, mais rien ne changera après cela, sauf peut-être en pire selon l'issu.
    Et pourtant je voterais blanc car je ne vois strictement personne à la hauteur, ni même susceptible de mériter un vote utile. Que faire...?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'apprécie et partage votre opinion.

      Supprimer
    2. Je vois que la tentative de coup d'état politico-médiatique engagé depuis 2017 contre Les Dignes Autorités Politiques en Responsabilités dans ce Pays encore civilisée est sur le point de réussir . Les oppositions malhonnêtes, en campagne électorale permanente depuis 2017, ont tellement de pouvoir que des électeurs et des électrices ne savent même plus pour qui VOTER ! C'est un comble ! Qui peut croire qu'en moins d'un Quinquennat, on peut réparer, réformer des générations d'Injustices ? J'espère que le Digne, Courageux, Compétant, Dévoué Président actuel de la République Française sera reconduit ! Misère de misère !

      Supprimer
    3. Si je puis me permettre, je n'ai jamais cru que l'on pouvait tout changer en un quinquennat, ni que notre président actuel était la solution parfaite (il n'y en a jamais de toute façon).

      Cependant, il est en partie responsable de tout cela. Il a choisi, mois après mois, année après année, cette opposition avec l'extrême par stratégie. Cela compte parmi les pires choses qu'il a fait pour le pays, car il n'a fait qu'alimenter cette haine qui aujourd'hui se retourne contre lui, contre ceux qui ne pensent pas ceci ou cela.
      Jeter de l'huile sur le feu, laissez des ministres dire des insanités mensongères qui valident des propos d'extrêmes droites, ne devrait pas être une stratégie pour défendre son bilan et de se faire élire. Cela me laisse un goût amère. La cinquième république a été pensé et écrite pour un homme capable de prendre ses responsabilités et démissionner lorsque le revers fut trop important. Aucun des présidents qui lui ont succédé n'avait pas ce recul. Et aujourd'hui, avec les progrès et les évolutions qu'ont connu notre pays et notre monde, les limites de ce système apparaissent..
      Hélas, les seuls politiques à dénoncer cela ne sont que des caricatures tous aussi dangereux que ceux qu'ils dénoncent.

      Supprimer
  3. La révolution américaine de 1776 a mené à la revolution française de 1789. Il y a une forte chance que la révolution américaine de 2016 mène à la revolution française de 2022. A tort ou à raison...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les analogies historiques ne doivent jms être poussées très loin.
      L'histoire ne se répète jamais !

      Supprimer
  4. Je relis votre article étant de gauche et fervent amateur de vos interventions.
    Je ne parvient toujours pas à voir le monstre chez Zemmour, que vous avez peine à décrire d'ailleurs.
    Votre démonstration montre surtout ce que j'ai ressenti en réalité en regardant son comportement et écoutant son discours à Villepinte : c'est à lui que toute la France fait la guerre, parce qu'il dérange, parce qu'il dit la vérité sur la situation du pays.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De gauche ?
      Mais pas trop alors ....

      Supprimer
    2. Comment pouvez-vous dire que vous êtes de gauche et croire que les causes de ses constats sont vraies ?
      Et puis quelle vérité au juste ? Moi j'ai surtout l'impression qu'il ne comprend rien. Son image passéiste de la France est surtout celle d'un pays et d'un monde qui n'a jamais existé. Un monde qu'on se raconte dans un entre-soi malsain, mais qui n'a pas grand chose de tangible si ce n'est de la haine pour des gens dont on ne sait pas grand chose et sur lequel on veut venir plaquer ses propres peurs, elle-même nait du monde qu'on pensait réaliste, mais qui n'était qu'une vision étriquée et illusoire d'un petit bout de sa vérité.

      Supprimer
    3. Tout cela me rappelle quelque peu ou beaucoup un autre aspirant au pouvoir, dans son pays qui, lui aussi, avait échoué à un concours, qui en avait été marqué, puis qui s'était lancé dans une aventure nationaliste et raciste cauchemardesque pour son peuple et pour le reste de l'Europe. 90 ans plus tard, le même scénario serait-il en train de naître ? Espérons que non ! Mais le peuple français a beaucoup changé. Il est peut-être prêt à croire le premier venu... Enfin, que penser des médias qui ont laissé généreusement la place à M. Zemmour après que CNews ait dû le "suspendre". Mais les autres médias l'ont accueilli et n'ont cessé de parler de lui quasiment tous les jours depuis.

      Supprimer
  5. La diabolisation est pratique mais pas rigoureuse
    Déshumaniser et caricaturer est facile, comprendre et se projeter plus difficile
    Mais comme une mère a souffert des contractions pour te sortir de ses entrailles, toute chose bonne ne peut naître que de la difficulté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? Moi je n'ai pas l'impression qu'il le diabolise réellement dans les faits.
      Par ailleurs, quand c'est Zemmour qui diabolise les autres pour prouver et promouvoir son point de vue, qu'en est-il ?
      Ce n'est pas bien grave ? Déshumaniser une masse est bien plus facile, mais tout aussi, voir bien plus dangereux. Or, c'est exactement ce que fait monsieur Zemmour à longueur de temps.

      Supprimer
    2. Non, Zemmour humanise même les djihadiste en disant qu'il les respecte, pour mieux les combattre, alors qu'ils veulent sa mort
      Zemmour est régulièrement comparé à Hitler ( alors qu'il est juif )
      Ou encore hier a l'"ennemi du genre humain" pour Melenchon
      Ça c'est de la vraie diabolisation

      Supprimer
    3. Ah oui ? Je serais curieux d'avoir un (ou des) extrait(s) où l'on peut voir cette humanisation. Ce serait dans tous les cas contradictoire avec sa vision philosophique. Il a lui même dit être dans cette veine là, être pour la peine de mort, en prenant toutes les pincettes nécessaire mais il l'a dit quand même.
      Pour moi, lorsque qu'on est pour la peine de mort, on peut difficilement prétendre humaniser qui que ce soit en ce sens.
      Et puis, qui t'as dit que je parlais des djihadistes dans l'absolu ? Sa vision archaïque de la société est aussi très déshumanisante pour les gens qui ne sont pas comme il aimerait.

      Supprimer
    4. J'entrevois chez vous quelque chose qui m'amuse. Je crois que vous auriez aimé être un penseur, un intellectuel. Quelqu'un qui éclaire les chemins et les esprits ; vous vous donnez beaucoup de mal, dans votre façon d'écrire, pour faire ressortir cela.

      Mais vous manquez de profondeur, de précision, de lucidité. Bref, de talent. Je crois que parfois, les efforts et le travail ne suffisent pas. Il faut parfois se rendre à l'évidence de ses propres incapacités. Zemmour est brillant, il l'a probablement toujours été, et son travail acharné n'a fait que sculpter un diamant brut.

      Je ne sens aucun talent dans vos analyses ; à mon avis, vous devriez lâcher prise. Et vous tourner vers des activités plus faciles pour vous.

      Supprimer
    5. Si c'est à moi que c'est adressé, cher sephres, je ne peux que vous incitez à relire et regarder les interventions de monsieur Zemmour. Quoique je doute que vous en tirer quoi que ce soit.
      Pourtant il est lui aussi tout ce que vous décrivez. Il n'y a rien de précis, de profond, ou de lucide dans ce qu'il dit. Faire des références à des auteurs n'a jamais rendu quelqu'un cultivé, tout comme réécrire l'histoire et ou prétendre la connaitre mieux que tout le monde.
      Pour ma part, je n'en ai strictement rien à faire d'être un penseur ou un intellectuel et de ceux qui prétendre l'être. Ce sont des gens pompeux, qui le plus souvent oublie d'user du conditionnel. Qui oublie que leur propre vécu influence beaucoup trop leur récit, pour que celui-ci soit totalement juste. Un individu seul, qui se replis uniquement sur des auteurs morts, des faits historiques passés et des gens qui pensent comme lui en oubliant ceux qui sont différent n'apportera jamais rien à un pays.
      D'ailleurs, vous les grand nostalgique du passé que vous êtes, vous devriez vous rendre compte que les vrais héros et les vraies héroïnes de notre histoire, sont celles et ceux, qui ne sont pas resté seul dans leur coin, avec seulement leur propre idée comme leitmotiv.

      Supprimer
  6. Bonjour, petite précision au meeting de JLM c'est plus de 5000 personnes j'y étais ! La première salle remplie et les autres salles avec projection du meeting remplie aussi 😉

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ce récit. On songe en en vous lisant a un autre monstre dans la république de Weimar. Mais ce titre n’est-il pas anti productif, attribuant une force démesurée à un populiste médiocre et solitaire?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien je le pense aussi malheureusement. Cependant, la machine est en marche depuis longtemps. Abreuvée chaque jour progressivement chaque année, par CNews et LCI qui sont incapable de manier subtilement leur subjectivité.
      Quand on voit que ces deux chaînes ont été épinglé, pour leur méthode de diffusion à l'opposé du pluralisme politique, il y a de quoi s'interroger sur qui a créé cela (https://www.arretsurimages.net/articles/temps-de-parole-politique-lci-et-cnews-se-moquent-du-csa).

      S'insurger contre le monstre est bien sûr une bêtise. Cela ne fait que le galvaniser, lui et ses électeurs. Chaque jour, chacune des idées qu'il défend devrait être disséquées pour montrer leur absurdité. Hélas, ce n'est pas cela qui fait vendre. Et puis, il faut bien le dire, face à ce genre de discours notre propre colère a vite fait de prendre le dessus, pour invectiver l'homme et non démonter les idées...

      Supprimer
    2. Les virages multiples et les actions discordantes du PR actuel sont indéfendables et méritent le qualificatif de néant.
      Plutôt que de lire votre compte-rendu sans fond, les lecteurs feraient mieux d'écouter l'intervention.

      Supprimer
  8. "Il est fort seul" Il n'est pas seul, il a plein de gens qui n'avaient plus la parole et qui, grâce à lui, peuvent de nouveau exprimer ce qu'ils voient et espérer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Espérer de voir cette Nation Civilisée se rouler dans ses vomissures ? Ce n'est pas un candidat ça. Même pas un homme. Que le Seigneur Jésus le Christ délivre La France, son Peuple et ses Autorités de ces êtres malfaisants ! C'est la Prière des Chrétiens et Chrétiennes, pas des hypocrites. Voir ce que pense notre Sauveur et Seigneur Jésus des Hypocrites au chapitre 23 de l'Evangile selon Matthieu.

      Supprimer
  9. Je suis d'accord avec vous sur son changement d'attitude, d'allure, de prestance entre le discours de Villepinte et ses précédentes prestations, en revanche vous êtes plus qu'excessif sur le ce que vous écrivez sur le fond de son discours. Il n'y a pas de paranoia, pas de racisme, pas de complotisme dans ses propos de Villepinte. Il ne se prend pas pour le seul l'unique, et si, il appelle tout e monde à le rejoindre. Ces accusations ne sont pas honnêtes et elles sont insultantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de paranoia ? Et le grand remplacement c'est quoi au juste ?
      Il pense qu'il faut sauver la France mais de quoi ? Les idées qu'il défend, son raciste car elles discriminent des catégories de personne entre elles par des considérations nauséabondes et généralistes qui ne devraient pas exister.

      Supprimer
    2. Comme dirait Mélenchon, le Grand Remplacement, non seulement ça n'existe pas, mais en plus c'est une bonne chose.

      Supprimer
    3. Il faudrait rappeler à celui qui prétend lutter contre le terrorisme islamiste que sa théorie grotesque du grand remplacement est celle qui a alimenté le terroriste norvégien Anders Breivik, dont les attentats ont fait 77 morts.

      Supprimer

    4. Cher Michel D
      Vous regardez autour de vous , le grand remplacement est parti
      Nous faisons , français de souche 1,8 enfants , ceux qui viennent d’Afrique ( Nord et autres ) en font 5
      Faites un calcul mais dans 30 ans nous serons submergés
      Zemmour sur ce sujet à raison

      Supprimer
    5. Et quand vous étiez en Afrique, à jouer les êtres supérieurs, vous n'étiez pas submergés ?

      Supprimer
    6. Et donc c'est quoi le projet ? Vous comptez déporter "ceux qui viennent d'Afrique" ?
      Pourquoi d'ailleurs est-ce eux le problème ? Les "français de souche" qui ont dans leur ancêtre des immigrés d'autres pays c'est moins grave parce qu'ils sont blanc c'est ça ?
      Ce que vous ne comprenez pas, c'est que les personnes dont vous parlez sont tout aussi française que vous. Leur culture n'efface pas la culture de la France, cela ne fait que l'enrichir et la perpétuer.
      D'ailleurs, votre culture française actuelle, elle est elle-même issue d'un mélange culturel. Pourquoi vous évertuer à vouloir figer un état de la société ? C'est à peu près la même chose que l'académie française qui veut figer la langue. L'histoire de notre belle langue prouve que cela n'a jamais marché, et cela ne marchera jamais. C'est la même chose pour le reste.
      Les sociétés humaines se font et se défont sur plusieurs siècles. C'est un fourmillement constant et fantastique qui apporte toute la saveur à ce monde. Acceptez-le, vous serez bien plus heureux qu'à vivre dans le passéisme.

      Supprimer
    7. Zemmour est un faux personnage. C'est un pseudo assimilé qui se dissimule.
      https://www.egaliteetreconciliation.fr/L-effroyable-imposture-Eric-Zemmour-52336.html

      Supprimer
    8. Vous avez fini de raconter des bêtises ? Les familles immigrés ont plus d'enfants que les Français "de souche" : 2,15 enfants par famille pour le Maghreb et 2,31 pour le reste de l’Afrique (contre 1,74 pour les natifs français). À la deuxième génération, c'est 1,84. Il va falloir quelques millénaires pour être "grand remplacé".

      Supprimer
  10. Eric Zemmour s'est rendu au salon du made in France, en wolswagen
    Eric Zemmour n'a pas fait son service militaire
    Eric Zemmour soutenait Trump qui défendait les USA au détriment de la France, comme quand il a surtaxé les vins français en réponse à la taxe Gafa
    Eric Zemmour est allé se prosterner devant Victor Orban qui souhaite la mort de la France
    Eric Zemmour a réhabilité Pétain en affirmant qu'il avait sauvé des juifs.
    Eric Zemmour dit respecter les djihadistes

    À part ça c'est un patriote...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui vous avez raison de le dire. Qui paient
      cet individu pour faire tomber la Digne République Française ?

      Supprimer
  11. Apathie n'avait qu'à garder les chèvres au lieu de s'énerver dans un meeting et traite d'autres de monstres

    RépondreSupprimer
  12. apathie se prend pour qui ? pauvre type ! il n'arrive meme pas à la cheville de ZEMOUR...

    RépondreSupprimer
  13. ce blog pue la naphtaline comme si on entendait du Elkabach
    ringardwillycat.fr

    RépondreSupprimer
  14. Apathie est un gaucho qui n'admet pas le discours réel de Zemmour. Apathie défend les islamistes et rejette les français d'Algérie (je sais ca fait longtemps) c'est bien connu. Un pauvre type qui est plutôt un conna.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et toi, quelle gueule tu as de venir proférer ce genre d'insulte débile ?
      Le discours du sieur Zemmour reflète peut-être pour toi une réalité, mais il serait temps de voir que cette réalité n'existe au mieux pas, au pire n'a jamais existé. Quand ce monsieur nous explique que Pétain a sauvé des Juifs, on marche tout de même sur la tête quand à son niveau de réflexion.
      Inutile de me traiter de gaucho, je n'ai jamais voté à gauche.

      Supprimer
  15. J'avais envie d'écrire sur ce Z dont j'ai peine à prononcer et à écrire le nom.
    Je ne fais pas de politique, du moins pas plus pas moins que tout français et je ne comprends pas cette montée nationaliste, belliqueuse, qui recherche un coupable, qui flatte nos bas instincts d'animal, qui se méfie de celui qui est différent ou de la même famille ou de la même religion etc … Je ne comprends pas que cette idée nauséeuse de la confrontation, de l'envie de violence soit encore une fois mise en avant pour être la solution. Quand est-ce que l'Hômme sera civilisé, respectueux, quand est-ce qu'il va cesser son arrogance ? Ici avec le Z l'arrogance envers les noirs, les arabes, les banlieusards, les femmes, les musulmans, les historiens, les profs, j'en oublie certainement, Quand, QUAND ?
    Quand est-ce que va cesser ce modèle machiste, phallocrate, sexiste, quand est ce que ce mâle va cesser de vouloir se battre, combattre ses semblables, faire la guerre ? depuis des milliers d'années c'est le même modèle, on n'est arrivé à pas grand-chose dans cette société de non-respect de l'autre et l'on continue ? Aujourd'hui le nationalisme croit partout dans le monde en valorisant toutes ces valeurs fétides, nauséabondes, l'histoire nous montre que jamais on est arrivé par ces méthodes à réaliser une société heureuse et c'est ce Z et ses disciples qui veulent encore et encore nous apprendre comment arriver à fonder une société à partir de la haine d'autrui à partir du mépris, de la discrimination, de la ségrégation, du racisme.
    Je ne comprends pas ces disciples de l'apocalypse Z, comment peut-on croire à ces valeurs qui n'ont aucune couleur autre que les nuances du gris et du noir. J'ai l'impression que c'est par fainéantise et donc pas bêtise. Depuis de nombreuses années la culture se lie à travers les jeux de sociétés électroniques de préférence où l'on tue en masse, les bagarres de footballeurs dans les stades, les hâbleurs des TV en continue, on est passif, on emmagasine bêtement, sans vérifier, on se laisse séduire par la verve, l'argumentation fallacieuse, flatteuse. La France pays des lumières, des grands philosophes, des grands sociologues et on en est là avec ce Z , la culture par le bas !!!!
    Et puis dernière remarque qui ne m'étonne pas, je ne vois quasi aucune femme autour de ce Z, et là c'est toute l'intelligence féminine qui parle, qui s'exprime, plus discrètes, plus intelligentes que la plupart des hommes car elles arrivent à passer outre leur instinct animal, et moi mâle de 60 balais je désespère de voir une femme au pouvoir, amener la sagesse que l'homme machiste ne peut exprimer, la preuve par Z.

    RépondreSupprimer
  16. "C’est une allégeance qui est réclamée, une soumission de ceux qui écoutent qui est exigée. Il s’agit d’une injonction de croire. Rarement sinon jamais la politique en France, le verbe politique, l’action politique, n’ont été réduites à ce point à la seule personnalité d’un homme qui brandit sa solitude comme une arme, et s’en vante comme d’une croix".
    Jusqu'où Zemmour va s'efforcer de ressembler à son bon maître, la maréchal Pétain, qui, lui aussi, avait fait don de sa personne à la France ?

    RépondreSupprimer
  17. « Je pense aujourd’hui, Zemmour qui est un juif algérien veut représenter la France, il a complètement perdu la tête(…) c’est un exemple fondamental de la folie des gens. Comment un juif algérien qui veut représenter la France critique les musulmans, c’est de la folie, ça n’a aucun sens. Ça prouve que quelqu’un qui n’a pas sa place perd complètement la tête et il devient fou, parce qu’une fois élu, s’il devient président de la France, c’est une catastrophe pour les juifs(…)allez, on prie pour qu’il ne soit pas élu(…)parce que c’est un type qui a un comportement d’extrême-droite. Il est très extrémiste, je veux dire, et puis depuis quand un juif en exil critique les musulmans ? Depuis quand ? »
    Le Rabbin Haim Dynovisz

    NDLR-Zemmour lui-même confirme qu’il est fou: » ‘J’y vais parce que je suis fou’ « a dit Zemmour .

    Source :

    https://dzmewordpress.wordpress.com/2021/11/06/regardez-deux-rabbins-demontent-le-discours-deric-zemmour-zemmour-sur-youtube/

    RépondreSupprimer
  18. Je suis un ancien du RPR abstentionniste depuis 15 ans, j'ai supporté 3 présidents qui ont mutilé la France son histoire sa culture et ses coutumes chrétiennes, enfin je vais pouvoir sauver la France. votez Zemmour est la meilleur solution.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut lire cet article pour savoir ce que pense le rabbin Shlomo Aviner et ce que pense tout bas son coreligionnaire Éric Zemmour sur les chrétiens :
      https://dzmewordpress.wordpress.com/2019/04/26/le-brasier-de-la-haine/

      Supprimer

    2. “Je suis né à Paris et suis le fils d'immigrants polonais, mon père a été déporté de France, ses parents ont été déportés et assassinés à Auschwitz, mon père est rentré d'Auschwitz en France. Ce pays mérite notre haine."
      Voilà ce que pense un autre coreligionnaire d'Éric Zemmour, Alain Finkielkraut.
      Source :

      QQ Citations - https://qqcitations.com/citation/184995

      Supprimer
    3. Arrêtons par pitié avec ça. Les "coutumes" de la France "mutilé" dont vous parlez n'ont jamais fondé ce qu'est vraiment la France, ne l'ont jamais tiré vers le haut. Le monde change, évolue. Passéiste que vous êtes, vous idéalisez une époque où une grande partie de la société avait une place encore plus médiocre qu'aujourd'hui.

      Puisque vous citez la mandature de M. Sarkozy, je vais me permettre de vous faire remarquer qu'il tenait exactement le même genre de discours pour ses campagnes, en moins jusqueboutiste sans doute mais tout de même.
      C'est pour moi la preuve que ce genre d'idées au pouvoir n'apporte que plus de décrépitude qu'autre chose. Réveillez vous. Zemmour ne fera pas mieux que les autres, il fera pire. Bien sûr vous serez content pour un temps car cela ira dans votre sens, mais bientôt vous vous rendrez compte de la ruine encore plus grande que cela nous apportera.

      Supprimer
  19. Je crois que ceux qui encensent ce Zemmour ont quelque chose à se reprocher.

    RépondreSupprimer
  20. Le concept de « grand remplacement »développé en Europe et particulièrement en France par des racistes et autres islamophobes n’aura pas fait long feu, n’en déplaise aux Éric Zemmour et autres Renaud Camus.

    En effet, plusieurs études ont été faites à ce sujet, dont article ci-dessous, et toutes ont prouvé que ce n’était que pure invention sortie d’esprits complexés par leur xénophobie et leur soi-disant suprématie.

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/la-forte-fecondite-francaise-nest-pas-le-fait-des-femmes-immigrees_fr_5d2490b2e4b07e698c4102ec

    RépondreSupprimer
  21. Après avoir vu quelques images de ce petit homme vociférant, un album d'Astérix m'est revenu en mémoire... Astérix et la Zizanie. C'est çà, je vois un certain Tullius Detritus; une sorte de monstre. Qui sera l'Astérix, un héros bien gaulois, capable de semer la zizanie dans le camp de ceux qui la sème en ce moment.
    On le cherche!
    Adishatz

    RépondreSupprimer
  22. Nous avons un problème en France qui fait tous ces gens aux relents nauséabonds : la religion d'état qui sévit depuis des lustres : le racisme !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Florence Parly, ministre de la défense, pourrait-elle faire respecter la loi?

Bertrand de la Chesnais, un drôle de général au service d’Eric Zemmour